Evaluer des matériels et techniques d’entraînement équin

Accueil > Nos services > Recherche en physiologie sportive > Evaluer des matériels et techniques d’entraînement équin

Au cours de l’entraînement, de nombreux facteurs peuvent impacter l’intensité de la séance : le travail en lui-même selon sa durée et son intensité mais aussi les phases de récupération, la profondeur et la pente de la piste, le matériel à porter ou à tracter, la monte du cavalier et aussi d’autres critères environnementaux tels que la température ou le vent.

L’importance relative de ces différents facteurs peut s’objectiver par des mesures physiologiques qui révèlent l’intensité réelle du travail fourni par le cheval.

evaluer-recup

Evaluer une technique de récupération

La récupération active est une étape à part entière de la séance l’entraînement. Elle permet une élimination optimale des lactates en post effort.

Evaluer une piste

Le dénivellé et la profondeur d’une piste sont des éléments essentiels qui impactent la charge d’entraînement.
Une évaluation physiologique permet de quantifier précisément leur influence sur le métabolisme des chevaux entraînés.

Evaluer une séance de balnéothérapie

La balnéothérapie équine est de plus en plus utilisée pour limiter le stress mécanique tout en maintenant un niveau de condition physique.
Les mesures cardiaques et lactiques permettent de quantifier précisément l’intensité de ces séances.

Evaluer un protocole sur tapis roulant

L’usage des tapis roulants se généralise dans nombres de disciplines équestres par exemple pour l’échauffement ou en récupération. La vitesse et la pente peuvent être ajustées précisément et se monitorer en fonction de la réponse physiologique individuelle du cheval.

Evaluer un matériel innovant

Le matériel impacte l’intensité de travail musculaire. Il peut le faciliter (par ex. voiture assistée électriquement) ou l’augmenter (sulkys à freins). Dans un cas comme dans l’autre, la quantification des effets physiologiques et mécaniques est primordiale.